2016- L'action des associations au cours de la vie des installations industrielles

Journée d'information organisée le vendredi 3 juin 2016 à Lons Le Saunier (39)

Nous avons tous une installation classée pour l'environnement près de chez nous. Ces installations peuvent prendre de mutliples formes et présenter divers types de risques. En raison de ces derniers, elles sont soumises à un régime particulier qui prévoit, entre autres, la participation du public et la concertation avec les acteurs locaux.

FNE, FNE FC et JNE se sont donc associés pour vous donner les leviers d'actions qui vous permettront d'agir au cours des différentes étapes de la vie des installations classées. Ainsi, le 3 juin dernier, le réseau risques et impacts industriels de FNE a organisé en partenariat avec FNE Franche Comté et Jura Nature Environnement une formation visant à donner des leviers d’actions aux associations lorsqu’elles doivent agir contre un projet industriel ou une industrie implantée sur le territoire. Cette formation a vocation à donner de l’information aux bénévoles mais aussi d’échanger sur leurs actions passées ou en cours.

Nous avons ainsi invité Franck NASS, chef du service prévention des risques à la DREAL Bourgogne Franche Comté, qui nous a livré le point de vue de l’inspection classée et ses méthodes de travail. Catherine LAMBERT de Saint Amour Nature Environnement est également venue présenter l’action de cette association contre un projet de méthaniseur industriel, qui fait venir des déchets d’autres départements, et parait surdimensionné par rapport aux gisements locaux. Ce cas révèle la complexité du travail des associations qui ne sont pas opposées au principe même d’un projet (surtout d’un projet de méthaniseur), mais qui souhaitent avoir des informations et échanger avec les autres parties prenantes.

La formation proposée par FNE a été organisée en 2 parties :

  • La première est un question- réponse sur les notions utilisées et un débat sur ce qu’elles renferment : la notion d’ICPE, les différentes instances de concertation et les espaces de débat, l’étude de dangers et l’étude d’impact ou encore les parties prenantes.
  • La seconde a donné des clés d’actions à adapter à l’étape de vie de l’installation. Les questions à se poser et les sources d’informations diffèrent en effet lorsqu’on se trouve à l’étape d’avant-projet, de fonctionnement régulier de l’installation, ou de fermeture du site. La marge de manœuvre est également différente.

La dizaine de participants a ainsi pu échanger dans une ambiance conviviale.

Présentations:

Previous Post